Voyage à cheval et Randonnée équestre

Rencontrez la population espagnole

Commencez à voyager dès maintenant en découvrant la vie en Espagne

Langues en Espagne

L’espagnol est parlé sur l’ensemble du territoire, mais dans certaines régions, il existe d’autres langues/dialectes : le catalan en Catalogne, le galicien en Galice, l’euskera dans le Pays Basque, le valencien dans la Communauté de Valence, et une variante particulière du catalan dans les îles Baléares.

Quelques mots:

Bonjour: Hola
Au revoir: Adiós
Oui: Sí
Non: No
Ami: Amigo (m), Amiga (f)
Merci: Gracias

Religion en Espagne

La grande majorité du pays est catholique. Les Espagnols pratiquent d'autres religions : musulmane, juive, protestante ou hindoue, qui possèdent leurs propres endroits de culte. Cependant la Constitution espagnole garantit la liberté de culte.

Architecture espagnole

La période préhistorique voit s'élever les mégalithes et se développer les architectures celtique et ibérique. Pendant la période romaine, on assiste à la fois au développement urbain (Emerita Augusta, sur le site de Mérida) et à celui des infrastructures (aqueduc de Ségovie). Par la suite, l'architecture d'Al-Andalus s'illustre par la grande mosquée de Cordoue (califat de Cordoue), l'Aljafería de Saragosse (taïfas), la Giralda de Séville (Almoravides et Almohades) ainsi que l'Alhambra de Grenade et le Generalife (Royaume de Grenade des Nasrides).
L’architecture romane
Des éléments wisigoths typiques de l’architecture espagnole, comme les fenêtres en forme de serrure, se transmettent au préroman, qui s’épanouit à partir du IXe siècle entre Catalogne, Asturies et Galice. Dans les replis montagneux du nord, de mini-royaumes chrétiens, derniers remparts contre l’avancée musulmane, se forment, puis se renforcent tandis que Compostelle prend de l’importance. Le style roman s’impose au gré des pérégrinations des pèlerins.

Le flamenco en Espagne

Le flamenco est un art andalou né au sud de l’Espagne. Cet art se manifeste de trois façons : le chant, la danse et la guitare. Sa provenance est assez incertaine, mais on sait qu’il possède des racines très antiques et que c’est une manifestation populaire, par contre il n’y a pas beaucoup des documents qui nous éclaircissent sur se sujet.
On croit trouver ses origines dans les chants et les danses populaires qui existaient il y a longtemps en Andalousie, puisque les styles du flamenco sont basés sur des airs traditionnels d'époques très lointaines.
Cependant les diverses civilisations et cultures qui sont passées par l'Andalousie y ont apporté une telle variété d'influences, que certaines d'entre elles ont substantiellement décidé l'évolution de ses rythmes et harmonies.

Les corridas en Espagne

Les taureaux sont une des traditions les plus connues au monde et qui en même temps provoque une vive polémique. Cette fête ne pourrait avoir lieu si les taureaux braves n’existaient pas. A l’origine, cette race de taureaux a été trouvée dans l'urus primitif, elle n'a pas exclusivement habité l'Espagne, mais c'est ce pays qui est son installation préférée. 
Les courses de taureaux, comme aujourd'hui nous les connaissons, naissent au XVIIIe siècle, quand la noblesse abandonne le combat avec le taureau à cheval et la plèbe elle commence à le faire à pied, en démontrant sa valeur et son adresse. Ainsi il est présenté dans les chroniques de l'époque comme un sport élitiste. Au commencement, il n'existait ni d’ordre, ni de règles dans les équipes. C'est Francisco Romero le premier matador qui met de l'ordre à la fête et c’est aussi le créateur de la béquille comme aujourd'hui nous la connaissons. L'Espagne compte un grand nombre d'amateurs de courses de taureaux. Ceux-ci considèrent la course de taureaux comme un beau spectacle, un art et une manifestation de culture ancestrale qui a survécu jusqu'à nos jours, tout comme le taureau brave. Et à la différence de ce que plusieurs pensent, ils ne trouvent pas le plaisir dans la torture ou dans la mort pure du taureau, mais ce qu'ils apprécient réellement c’est la valeur et l’adresse du toréador. Le public se concentre sur le toréador, les mouvements les plus artistiques sont applaudis. Dans les moments dans lesquels, en face d'un taureau, n'importe quel individu n'aurait plus que l’envie d’abandonner et de partir en courant un toréador, lui, l’affronte.

La paella espagnole

La Paella est un plat célèbre de la région de Valence. Elle est connue comme la recette la plus typique de la gastronomie espagnole. Ce plat est nommé par le nom de l'ustensile avec lequel il préparé : la Paella. Il existe différentes manières d'assaisonner la Paella qui s'accompagne avec du riz. Pour faire la paella, des produits régionaux sont utilisés. la véritable recette est préparée avec de la viande, sans fruits de mer, bien que cette dernière spécialité soit la plus connue. 

Les tapas espagnols

Les tapas viennent tout droit d’Andalousie. 
L’origine des tapas n’est pas des plus alléchantes : leur nom vient de tapar, ou « couvrir », qui désignait les assiettes couvertes de morceaux de pain que l’on posait sur les verres pour empêcher les mouches de goûter au Xème siècle ! Désormais enrichies de nombreux mets salés présentés en mini portions, toujours servies à l’apéritif entre amis, les tapas sont aujourd’hui synonymes de convivialité, de plaisir et de gastronomie. Traditionnelles (chorizo, pain aux tomates, tortilla, anchois marinés ou boquerones, pommes de terre sauce piquante ou patatas bravas) ou exotiques, les tapas permettent de patienter jusqu’à l’heure du dîner.

L'art en Espagne

L'art en Espagne a une longue tradition, les influences extérieures et intérieures ont contribué à la consolidation d'un héritage unique et riche. Les premières manifestations artistiques de la péninsule ibérique ont été conservées et remontent au Paléolithique: quelques peintures exceptionnelles de caverne d'Altamira et celles de la région méditerranéenne de Levantine, par exemple. Il y a toujours quelques vestiges importants de la vieille culture ibérique, comme la sculpture de Madame d'Elche.

icone nl

Recevez nos bons plans