Voyage à cheval et Randonnée équestre

Un peu d'histoire de la République Dominicaine

Vous êtes curieux de découvrir la République Dominicaine? Quelques notions d'histoire pour commencer à découvrir ce pays

Les premiers habitants de la République Dominicaine

Les origines de la République Dominicaine : des migrations de migrants appelés les Arawaks, provenant du delta d'Orénoque en Amérique du Sud, colonisent les îles de la Caraïbe.
Aux alentours de 600 av JC, un nouveau peuple arrive sur l’ile : les Tainos, ils déplacent alors les anciens habitants de l’ile. Les anciens migrants, Arawaks et Caribes commencent à investir les petites Antilles vers 1100, puis ils décident d’attaquer les villages Tainos.

L'histoire coloniale de la République Dominicaine

En 1492, Christophe Colomb arrive sur l’ile et la baptise « Hispaniola ». Cependant, la colonisation étant très violente, elle réduit la population à l’esclavage. C’est ainsi que pendant cinquante ans, cette population est exterminée par les répressions, le travail forcé dans les mines, les plantations et surtout par les épidémies.
Dès 1503, la population locale ne suffit plus pour les plantations et pour l’extraction minière, c’est ainsi que les Espagnols capturent des esclaves en Afrique. Les noirs possédant la même ethnie seront séparés, cela leur permettra de leur imposer la langue espagnole, mais ils recevront également des noms espagnols et seront convertis au christianisme, ce qui mène à un ethnocide : les Africains perdront leur cultures et leur origines. Par la suite les colons britanniques, portugais et français allaient eux aussi importer des esclaves africains.

  • 1522 : Première révolte d’esclave à Saint-Domingue (les Wolofs travaillant dans une plantation se soulèvent contre Don Diego Colomb, fils de Christophe Colomb) 
  • 1697 : L’Espagne cède à la France l’Ouest de l’ile par le traité de Ryswick
  • 1791 : Révolte des esclaves de la partie française de l’ile, menée par Toussaint Louverture, qui franchit la frontière pour s’installer du côté espagnol.
  • 4 Septembre 1793 : Abolition de l’esclavage du côté espagnol (dû à la révolte menée par Toussaint Louverture)
  • 2 Février 1794 : Abolition de l’esclavage dans toutes les colonies françaises.
  • 1795 : Dans le cadre du Traité de Bâle, l'Espagne cède la partie Est de l'île à la France, (actuellement République Dominicaine) Saint-Domingue devient donc entièrement française, et la république confie à Toussaint Louverture le commandement dans les deux parties de l'île. Dans la partie ouest, les grands propriétaires français se sont alliés aux anglais, contre lui, par le traité de Whitehall. 
  • 30 mars 1798 : Toussaint Louverture réussit à faire la paix avec eux lors de l’Armistice. Il signe donc avec eux et les américains, la convention commerciale tripartite de 1799, ayant pour objectif de relancer la piraterie des années 1800 dans la Caraïbe.
  • Janvier 1802 : Napoléon Bonaparte envoie 20 000 hommes à Saint-Domingue dans le but de réinstaurer l’esclavage.
  • 1er Janvier 1804 : Indépendance de l’Haïti, première république noire libre du monde. 
  • 1808 : Les Français occupant l’actuelle République Dominicaine sont battus le 7 novembre, par les habitants hispanico-créoles, à la bataille de Palo Hincado, sous le commandement de Juan Sanchez Ramirez.
  • 9 juillet 1809 : Capitulation française à Saint Domingue, le pays se replace donc, volontairement sous l’autorité de l’Espagne.

Le chemin de la République Dominicaine vers la démocratie

  • 1er décembre 1821 : La population se soulève de nouveau et proclame l’indépendance.
  • 9 février 1822 : Le président haïtien Jean-Paul Boyer envahit le pays, et réunifie l’ensemble de l’ile. L’occupation militaire dure alors 22 ans, jusqu’à la chute de Boyer. Cette période permet également la fin de l'esclavage dans la partie orientale de l'île.
  • 27 février 1844 : La République Dominicaine est de nouveau déclarée indépendante.
  • 6 novembre 1844 : La première constitution est adoptée. Le gouvernement sera dirigé par un président avec de nombreuses tendances libérales, (article 210, imposé par force à l’assemblée constitutionnelle) par Pedro Santana, permettant de lui attribuer les mêmes privilèges qu'à un dictateur tant que la guerre d'indépendance ne serait pas finit.
  • 1861 : Pedro Santana est contraint de rattacher la République dominicaine à l’Espagne, dû aux pressions trop importante d’Haïti. 
  • 16 Août 1863 : Le rattachement est contesté : la guerre de Restauration éclate.
  • 1865 : l’indépendance est restaurée grâce à l’aide de Gregorio Luperon combattant Santana. 
  • 1906 : Instauration d’un protectorat sur le pays par les Etats-Unis.
  • 1930 : Rafael Trujillo, allié des américains, règne en dictateur. L’ensemble de l’économie passe alors sous son contrôle, il mène une politique de grands travaux et parvient à assainir la situation financière du pays.
  • Août 1960 : L’OEA (Organisation des Etats Américains) impose des sanctions à Rafael Trujillo, pour sa complicité dans la tentative d'assassinat du président vénézuélien Rómulo Betancourt.
  • 30 mai 1961 : Rafael Trujillo est assassiné suite aux sanctions reçues.
  • 16 Janvier 1962 : Rafael Bonnely prend la tête du gouvernement dominicain. 
  • 1963 : Juan Bosch est proclamé président (un coup d’Etat militaire le renversera en septembre 1963)
  • 24 avril 1965 : la dictature réapparait. Mais un coup d’Etat militaire éclate encore une fois peu après, les militaires se combattent afin de faire revenir Bosch au pouvoir.

Histoire moderne de la République Dominicaine

  • Juin 1966 : Le président Balaguer (chef du parti réformiste) est élu, ainsi qu’en mai 1970 et mai 1974.
  • 1978 : Le président Antonio Guzman est élu (parti révolutionnaire dominicain) 
  • 1982 : Salvador Jorge Blanco (PRD) gagne les élections présidentielles.
  • 1986 : Balaguer revient au pouvoir en 1986 et en 1990.
  • 1988 : Dépression économique du pays dû à l’inflation et la dévaluation de la monnaie.
  • 1989 : Grève générale paralysant le pays.
  • 1994 : Balaguer est réélu président mais une fraude électorale est perçue, ce qui réduit la durée de son poste. 
  • 1996 : Leonel Fernandez est élu président pour un mandat de quatre ans.
  • 2000 : Hipolito Mejia Dominguez est élu président.
  • 2004 : Leonel Fernandez retrouve le pouvoir.
  • 2008 : Leonel Fernandez est réélu président.
  • 2012 : Danilo Medina est élu président de la République.

Dates importantes en République Dominicaine

Fête nationale : 27 février

icone nl

Recevez nos bons plans