Voyage à cheval et Randonnée équestre

Le pure race espagnole : le cheval andalou

Originaire d’Andalousie, région située à l’extrême sud de l’Espagne, la race équine andalouse est l’une des plus anciennes du monde. Communément appelé cheval de « pure race espagnole », le cheval andalou est connu pour son élégance et son équilibre. Cheval des rois, il a servi de nombreux personnages historiques tels que Charles Quint, François 1er, Louis XV, Napoléon, dans leurs renommées.

Origines & Histoire du pure race espagnole

Attestée par des peintures rupestres retrouvées au cœur des grottes paléolithiques de la péninsule Ibérique datant de 5000 ans av. J.-C., la présence du cheval espagnol à l’époque de la Préhistoire est incontestable.

Le pure race espagnole a connu une évolution de son utilisation au fil des siècles en relation avec sa morphologie et son caractère.  Sa grande force physique et mentale en ont fait une monture de guerre.

Dans l’Antiquité, sa légèreté et sa maniabilité furent des atouts indispensables et très appréciées pour les batailles. Cependant, face au développement des armes lourdes au Moyen Âge, le cheval andalou ne semble plus adapté et fût remplacé à cette époque par une cavalerie plus robuste et massive pour le combat. Il refit son apparition lors de l’arrivée des armes à feux plus légères au XVème siècle et remit en valeur son image de cheval de guerre.

Le pure race espagnole connaît à cette époque une nouvelle popularité. L’élevage d’une souche très pure de chevaux andalous appelés les « Cartujanos » dans les monastères de Jerez, Séville et Cazalla en Andalousie, joua un rôle essentiel dans la conservation du patrimoine génétique de la race. Cette sélection des meilleures souches par des moines de l’ordre Chartreux permit de conserver la pureté de l’andalou. Les Cartujanos sont de nos jours les Pures Races Espagnoles les plus recherchés au monde.

L’appellation « pure race espagnole » est justifiée car aucun croisement n’est autorisé. Cette race a notamment contribué à la création de nombreuses races d’Europe (Frison, Criollo, Lipizzan, Frederiksborg, Connemara, Oldenbourg, Hackney etc…).

Caractéristiques du pure race espagnole

Le pure race espagnole est un cheval puissant et élégant. Son profil convexe, sa maniabilité ainsi que ses allures de types relevées font de lui une réelle réputation. Cheval équilibré, tant dans son physique que dans son mental, le pure race espagnole est un cheval fier et docile. Possédant un léger manque de vitesse, cette particularité est compensée par une très grande agilité. 

Morphologie du pure race espagnole

Le pure race espagnole toise en moyenne 1,50 mètre mais tend à croître de nos jours, certains modèles pouvant dépasser les 1,70 mètre.  Son encolure puissante, son poitrail volumineux ainsi que son dos musclé le rendant imposant et résistant. Il dispose d’un équilibre idéal et naturel.

La couleur de leur robe est spécifique en fonction de la région d’élevage. Les chevaux de Jerez sont plus souvent gris alors que ceux de Cordoue sont bais et plus ronds. Le plus souvent doté d’une robe grise, le bai, le noir (très rare), l’alezan et le palomino sont acceptés dans le stud-book.

Les chevaux andalous sont dotés de crins abondants et d’une longue crinière ondulée.

Utilisation du pure race espagnole

Le pure race espagnole est souvent utilisé pour le dressage classique mais aussi pour le dressage vacher (« doma vaquera ») ainsi que la corrida à cheval (« rejoneo »). Très facile à monter, il est aussi utilisé comme cheval de randonée.

Sa facilité d’apprentissage ainsi que son élégance lui permettent d’exceller dans les compétitions de haut niveau de dressage ainsi que dans le domaine des spectacles équestres. Il est aussi très présent au cinéma.

Vous souhaitez vous perfectionner aux techniques de dressages sur des chevaux andalous au dressage hors-pair ? Découvrez nos stages de dressage équestre à Séville et stage de dressage Haute Ecole

L’Ecole Royale Andalouse d’Arts Equestres

Le pure race espagnole a longtemps été utilisé pour le travail de haute école et dont l’héritage est assuré par l’école royale andalouse.

Fondée à Jerez de la Frontera en 1973 par Don Alvaro Domecq, éleveur de taureaux et de chevaux de pure race espagnole, l’Ecole Royale Andalouse d’Arts Equestres fit renaitre et perpétuer les traditions andalouses de haute équitation. Récompensé par le roi Juan Carlos I, Don Alvaro Domecq reçu le trophée équestre le plus prestigieux d’Espagne, le trophée « Caballo de Oro ». Le roi Juan Carlos accepta de devenir le président d’honneur de l’Ecole en 1987, lui permettant d’obtenir son titre de « royale ».

Afin de faire honneur à ce titre, le spectacle équestre « Cómo bailan los caballos andaluces » (« Comment dansent les chevaux andalous » en français) fût créé, exhibant au public tout le travail de sa fondation à sa création. Représentés au cœur de ses installations ainsi que dans le monde entier, ces spectacles regroupent les plus grands cavaliers du monde et constituent ainsi un réel attrait pour l’Andalousie.  Ils mettent en valeur le dressage de Haute Ecole, la préservation et la promotion de la Doma Vaquera ainsi que du cheval andalou.

L’Ecole Royale andalouse d’arts équestres comporte un manège de style andalou pouvant accueillir 1 600 personnes. Les écuries peuvent accueillir 60 chevaux.

Un spectacle équestre à ne pas rater lors de votre prochain voyage à cheval en Espagne.

Découvrez nos voyages en Espagne incluant le spectacle 

Rafael Soto Andrade

Rafael SotoRafael Soto, très grand cavalier de dressage olympique et entraineur officiel de l’équipe de dressage espagnole est l’actuel Ecuyer en Chef de l'Ecole Royale Andalouse d'Art Equestre de Jerez.

Vous souhaitez acquérir des techniques de dressages enseignés par un ancien cavalier olympique ? Envolez-vous pour Séville et participez à notre stage de dressage et équitation Haute Ecole encadré par Rafael Soto !

icone nl

Recevez nos bons plans