Voyage à cheval et Randonnée équestre

Les 5 destinations tendances du voyage à cheval

Le rythme effréné du métro, boulot, dodo vous tient déjà et vous sentez qu’une bonne bouffée d’oxygène vous ferait le plus grand bien ?
Rompez avec le quotidien, en partant à la découverte de l’une de nos destinations phares du moment, idéales pour se projeter aux quatre coins du monde dans le climat qui vous convient, loin du tourisme de masse. Partez à la rencontre de peuples historiquement cavaliers et plongez-vous dans les différentes ambiances et traditions, en ne laissant derrière vous que trainées de sables colorés et nature sauvage et luxuriante. Mozambique, Sultanat d’Oman, Tanzanie, Costa-Rica, Kirghizie et Mongolie, voici notre top 5 des destinations tendances qui mettent les horloges en suspens, le temps d’une randonnée à cheval !

Le Mozambique : plages de sable blanc et animaux sauvages

Le Mozambique, pays aux mille facettes, encore préservé du tourisme de masse

Le Mozambique, terre sauvage d’Afrique australe, est limitrophe de la Tanzanie, du Malawi et de la Zambie au Nord ; le Zimbabwe, l’Afrique du Sud et le Swaziland sont ses voisins à l’Ouest et tout le littoral Est donne sur l’océan indien, face à Madagascar. La diversité de paysages y est surprenante : autant de plaines s’élevant doucement vers l’intérieur des terres, rencontrées par forêts, dunes de sable rouge, mangroves colorées, lagunes bleu turquoise et plages désertes … Le décor est posé pour ce pays, dont l’activité touristique est encore timide mais commence à se développer. En tant qu’ancienne colonie portugaise, le Mozambique rassemble un mélange culturel de plusieurs horizons, assez marqué par son passé de deux décennies en guerre.

La danse & la musique, indissociables du quotidien

En allant au Mozambique, ce sont bien vos cinq sens qui en sont stimulés ! La danse et la musique sont omniprésentes dans le quotidien des Mozambicains et ont d’ailleurs longtemps été un moyen de dénoncer, notamment le colonialisme. C’est ainsi que le mapico, dance traditionnelle des Makondes, en est même devenu un rite d’initiation.

Indissociable de la danse, la musique est présente partout et en tout temps. Accompagnant l’enfant sur le dos de sa mère, ou les morts lors des funérailles, elle est une manière d’exprimer les sentiments ou d’accompagner les grands événements. Les orchestres traditionnels de xylophones (appelés timbila) font aujourd’hui parti du patrimoine culturel immatériel de l’humanité à l’UNESCO. De nombreux villages possèdent leur propre ensemble de timbila et une multitude de festivals et rencontres font perdurer cette tradition.

Gastronomie mozambicaine

Les papilles, elles, dansent sur la diversité des saveurs mozambicaine. Grâce au mélange d’influences africaines, indiennes et portugaises, c’est tout un florilège de mets et boissons qui font palpiter les estomacs. Crevettes grillées au piment, calamars, poissons frais pour les apports iodés ; poulet à la zambérienne ou picanha, tout droit venu du Brésil, côté viandes ; currys de crevettes et de légumes pour l’influence indienne ; bières locales, vins portugais ou d’Afrique du Sud et le cocktail national, la célèbre caïpirinha pour ce qui est des breuvages. Mais le Mozambique a également quelques plats vraiment traditionnels : la xima, une purée à base de farine de manioc, la matapa, écrasé de feuilles aromatiques, de cacahuètes et de crevettes, des samoussas et les rissois, fameux beignets farcis à ce qui nous fait plaisir. Les becs sucrés sont également servis avec les pâtisseries portugaises qui ont souvent leur place au menu. De quoi ravir tout le monde, avec une cuisine fraîche et épicée !


L'artisanat et les pshikelekedanas

Par ailleurs, le Mozambique dispose d’un artisanat qui produit de nombreuses sculptures en bois makondes. Ainsi, les figurines traditionnelles d’animaux ou de petits ustensiles en tous genres, les pshikelekedanas, sont sculptées au canif. Les femmes portent également de grands pans de tissus colorés, noués à la taille, très répandus. À Pemba, c’est l’orfèvrerie qui dénote, grâce à des techniques transmises de génération en génération.

A cheval au paradis...

Pour découvrir le Mozambique, Vilanculos est un incontournable point de départ. Petite station balnéaire réputée pour ses sites de plongée sous–marine, vous pourrez nager au milieu d’une multitude de poissons colorés dans une eau limpide et turquoise. La découverte de cet endroit à cheval vous plonge dans les paysages fabuleux de la baie, ses traditions en passant par les villages de pêcheurs, le tout dans un univers paradisiaque, propice à la déconnexion.

Une diversité inépuisable de paysages qui offre des chevauchées différentes chaque jours, accessibles aux cavaliers débutants ou expérimentés, familles ou individuels, parmi de grandes galopades sur les plages, des baignades dans les eaux éclatantes des lagons et les randonnées en terrain plus variés, dans l'arrière-pays.

Le sultanat d’Oman

A la croisée du monde arabe, un pays d'histoire et aux décors surprenants


Un pays à part

Terre historique de cavaliers, Oman regorge d'une richesse inépuisable de paysages, entre la fraîcheur des palmeraies luxuriantes et les dunes rouges et blondes du désert, plongeant dans l’éclat de l’Océan Indien et la mer d’Arabie, avec ses quelques 3000 km littoraux. Contrairement aux autres pays du Golfe, le sultanat d’Oman a su préserver son histoire et ses traditions, notamment la pêche, tout en se modernisant. Ce pays est à la croisée du monde arabe, de l’Inde et de l’Afrique, influant alors un savant métissage culturel. Cet ancien carrefour commercial de la péninsule arabique a su trouver sa place dans le monde moderne. Pays aux mille surprises, on y découvre la richesse et la frénésie des villes, bourdonnant d’énergie.
 

Du désert à la mer, les chevaux arabes nous emmènent 

Rien de tel qu’un voyage à cheval au Sultanat d'Oman pour se sentir au plus près des racines originelles du peuple omanais, en rencontrant les dernières civilisations traditionnelles bédouines. Bravez à cheval les éléments du désert Wahiba, parcourez ses canyons interminables ou ses palmeraies verdoyantes.

Vous pourrez également y découvrir de nombreux petits villages fortifiés, donnant accès à de superbes panoramas. Si vous faites escale dans une plus grande ville, l’effervescence des souks hauts en couleurs est immanquable. Par exemple à Muscat, la capitale, la vie s’éveille à la tombée du jour, à la lueur de toutes ses lumières et légendes qui nous plongent dans l’univers des Mille et une nuits et de Sinbad le marin. Pays au passé prestigieux, les amoureux des contes et merveilles sont plongés dans un patrimoine naturel abondant et quasiment intact.

Toutefois, soyez vigilent au climat du Sultanat d’Oman qui peut se montrer très exigent : en effet, dès le mois de mai, le mercure dépasse facilement les 50 degrés. Les activités y sont donc organisées en conséquence. Préférez visiter ce pays en période automnale et hivernale, où les randonnées à cheval, les excursions en 4x4 dans le désert et les visites des villes y sont plus agréables.

La Tanzanie : un des derniers écrins du monde sauvage d'Afrique


La Tanzanie se situe aux confins de l'Afrique de l'Est, au bord de l'immense vallée du Rift. Spacieux comme presque deux fois la France, ce pays est connu pour ses parcs mythiques, abritant une flore et une faune sauvages préservées, dont la fameuse réserve du Serengeti. Sur 15 000 km², cette réserve naturelle regroupe plaines et savane, vallées et rivières, constituant le théâtre naturel magnifique d’un phénomène perpétuel : la grande migration du Seregenti des gnous, sous l’œil averti de leurs prédateurs aux dents aiguisées. Rassemblant plus de deux millions de gnous, zèbres et antilopes, le cortège vit un périlleux et long voyage à la recherche d’eau et de verdure.

Le toit de l'Afrique : le Kilimandjaro

La Tanzanie est également le pays du toit de l’Afrique, le Kilimandjaro. D’ailleurs, le safari à cheval autour du parc national d’Arusha propose la découverte de nombreux animaux, dont de nombreux éléphants, et une superbe vue des monts Kilimandjaro et Meru. Rien de tel qu’un safari à cheval pour découvrir les plaines du bush africain en se fondant dans le décor. Partez pour une durée de 9 jours, hors des sentiers battus, en semi-itinérance sur les traces du plus grand mammifère terrestre, l'éléphant d’Afrique. Les chevaux connaissant parfaitement leur environnement, votre odeur est masquée par celle des chevaux et vous vous faites alors plus discret dans ce décor incongru, qu’en véhicule par exemple. Vous pouvez alors explorer la nature sauvage des éléphants, des zèbres, des girafes, des léopards, des hippopotames, des antilopes, des lions, ainsi que d’une avifaune abondante. 

Les peuples Massaï, guerriers et éleveurs nomades

Enfin, le nord de la Tanzanie est, avec le Kenya, le pays des Massaï. Peuple d’éleveurs et de guerriers semi-nomades d’Afrique de l’Est, leur bétail occupe de nombreux parcs animaliers d’Afrique de l’Est. Le progrès n’a que peu d’attrait pour eux, car ces hommes cohabitent depuis toujours avec la vie animale sauvage.

Pura Vida au Costa Rica

Costa Rica : la nature préservée et un éco-tourisme grandissant

Bien qu’il soit une destination relativement prisée, le Costa Rica parvient à conserver, pour notre plus grand plaisir, son authenticité et sa nature abondante. Et pour cause, il doit son charme à la douceur de vie qu’il offre, n’étant autre que le pays le plus heureux, selon l’organisation britannique New Economics Foundation. Cet organisme publie tous les deux ans, un rapport sur le bonheur des personnes, portant sur 143 pays. L’indice utilise trois variables de classification : l’espérance de vie, le niveau de satisfaction exprimé par les résidents de chaque pays et les pratiques environnementales. Le Costa Rica est surprenant par ses ressources naturelles et environnementales, dont la protection est son crédo. C’est une destination de choix pour les amoureux du bien-être et de l’écologie, et séduisante par sa devise qui nous accueille, à peine la frontière franchie : La Pura Vida !

La cuisine costaricienne se veut simple mais copieuse et réconfortante. Le plat traditionnel est le casado, du riz et de haricots noirs ou rouges se dégustant avec des crudités locales, de bananes plantains grillées ou frites et d’une viande ou d’un poisson frais. Les côtes Caraïbe et Pacifique permettent de goûter à une multitude de poissons différents et fraichement pêchés, que l’on déguste grillées, en ceviche ou encore en friture. On retrouve également empanadas, tacos, nachos et burritos à tous les coins de rue, que l’on déguste en se promenant. La botte secrète du Costa Rica en gastronomie réside dans sa ressource en fruits, son cacao et son café, gages de breuvages délicieux, que l’on aime avec une larme de rhum, en batidas, fruits pressées minutes ou mixés à l’eau ou au lait. Circuits cours et fraîcheur garantis !

Le Costa Rica met en avant son patrimoine naturel au profit des plus sportifs, puisque c’est bien 27 parcs nationaux et 125 réserves qui permettent de crapahuter jusqu’aux plus beaux points de vue du pays. Observez l’avifaune lors d’une ascension de l’un de ses 116 volcans, en circuit dans la canopée, voguez à bord d’un raft dans les rapides, surfez la vibe costaricaine, explorez les fonds marins en plongée sous-marine ou simplement farniente sur les plages de sable blanc et noir.


Et à cheval, pour garder le contact avec la terre

Rien de mieux qu’un cheval comme compagnon de voyage dans le pays de la Terre Mère, pour évoluer paisiblement au rythme de ses foulées et des chants d’oiseaux. En randonnée à cheval itinérante, en étoile, en retraite de yoga en harmonie avec les chevaux ou en séjour éco-trek à cheval, trouvez le voyage au Costa Rica qui vous plait le plus.

La Kirghizie et la Mongolie : peuples nomades cavaliers


Un héritage nomade très puissant

D'une culture relativement proche (mais avec ses spécificités), ces deux pays d’Asie centrale, la Kirghizie (ou Kirghizistan) et la Mongolie sont des destinations où nature sauvage et aventure priment avant toute chose. En quête de solitude, votre soif de liberté n’en sera qu’assouvie dans ces grands espaces infinis. Un héritage nomade très fort y est cultivé encore aujourd’hui, sous différentes formes.

Suivre les nomades à cheval, tout naturellement

La Kirghizie se trouve sur la légendaire route de la soie, ancien réseau de routes commerciales reliant l’Asie et l’Europe. Nous comprenons donc l’intérêt pour le peuple kirghize, de s’allier de chevaux pour effectuer de tels convois. L'économie du pays est tournée depuis longtemps vers l'élevage de chevaux et de moutons. Les deux dimensions principales de la Kirghizie sont ses montagnes recouvrant près des trois quarts du pays et la plus belle conquête de l’homme : le cheval. Indissociable de la vie nomade, les enfants apprennent à monter à cheval dès leur plus jeune âge. Découvrez non-seulement un pays, mais également un mode de vie, en partant sur l’une de nos randonnées équestres en Kirghizie. Logés sous d’authentiques yourtes, parcourez les steppes au galop, découvrez les sommets kirghizes en bivouacs dans la nature et rencontrez les traditions telles que la chasse à l’aigle.

En Mongolie, vous chevauchez aux portes de la Sibérie, dans la région plus montagneuse du Khentii, en province de Zavkhan, dans les massifs lointoins de l’Altaï ou encore dans la vallée de l’Orkhon, où l'on rencontre beaucoup de familles nomades.

icone nl

Recevez nos bons plans