Voyage à cheval et Randonnée équestre

Safari à cheval : 5 questions avant de partir

Faire un safari à cheval est un véritable rêve. Se confondre dans la nature, prendre l’odeur du cheval pour une approche animale de la faune, sans «l’armure » d’un 4x4, est une expérience étonnante et inoubliable. Mais avant de partir mieux vaut valider certains points pour profiter en toute sérénité et sécurité, d’un voyage extraordinaire.

Ai-je le niveau équestre pour faire un safari à cheval ?

Votre niveau équestre est déterminant dans le choix de votre safari à cheval.
Il existe différents type de safaris et surtout différentes réserves pour que chacun puisse profiter de cette expérience magique.

Les safaris ne sont pas recommandés pour les cavaliers totalement débutants ou craintifs en extérieurs. En revanche si vous êtes cavalier d’extérieur novice ou initié, certains safaris sont pour vous.
Un safari dans une réserve ne comportant pas de fauve sera rassurant. Idem pour les éléphants qui sont des animaux aux réactions très rapides, ce qui demande une très bonne réactivité des cavaliers et une bonne aisance en toute circonstance.

La cavalerie est aussi un critère à prendre en compte. Si vous ne montez pas régulièrement ou pas depuis longtemps, inutile de vous faire peur sur des chevaux trop vifs. Il vous faudra un cheval tranquille, au sang froid, qui saura vous mettre en confiance pour que vous puissiez profiter au mieux des paysages et animaux qui vous entourent.
Pour ces cavaliers initiés, pour qui le safari sera une des premières grandes expériences de voyage à cheval, nous recommandons, le safari à cheval en ranch en Afrique du Sud.

Pour les cavaliers de niveau intermédiaire qui ont déjà fait des randonnées équestres en extérieure mais ne sont pas sûrs de pouvoir participer à un safari, il est possible de commencer un voyage par une randonnée équestre puis de prolonger par un safari à cheval. Cela permet de prendre confiance et de connaitre les chevaux et la sellerie locale avant de se lancer. C’est aussi très sympa de découvrir ainsi différents aspects d’un pays, différents paysages…
Le safari à cheval combiné à une randonnée sur les plages en Afrique du Sud est un très bon compromis entre galops sur les plages et safari dans une réserve privée.

Pour les cavaliers intermédiaires « plus », qui montent assez régulièrement à cheval mais craignent de se lancer sur un safari pour cavaliers expérimentés, le principe d’allier deux types de safaris est idéal. Un safari dans une réserve privée, sans fauve, où vous apprendrez tous les conseils pour vous sentir à l’aise, puis un safari plus « péchu » dans une réserve sauvage avec des Big Five. 
Par exemple le safari équestre de l'Afrique du Sud au Botswana est parfait pour se mettre en jambe et en confiance en Afrique du Sud puis d'entrer dans une plus importante réserve au Botswana.

Les cavaliers confirmés qui montent régulièrement à cheval et ont une bonne aisance aux trois allures en extérieur peuvent accéder à tout type de safari équestre. L’important est d’avoir une très bonne assiette, d’être parfaitement à l’aise aux trois allures en toute circonstance et sur tout type de terrain.

Pour les cavaliers en quête d’adrénaline, le safari à cheval dans le delta de l’Okavango est un must ! 
C’est certainement celui qui comporte le plus de faune sauvage dont fauves, buffles et éléphants, et un terrain de jeu idéal pour galoper avec les girafes, dans immenses plaine ou les rivières inondées.

Pour les cavaliers expérimentés qui aiment galoper mais ne préfèrent pas s’approcher des Big Five, le safari à cheval en Namibie est un très bon compromis. Dans cette réserve privée, il n’y a pas d’éléphants et très peu de fauves. En revanche la cavalerie de pur-sang arabes, vifs et endurants, pour de longs galops est un pur délice.

Est-ce qu’un safari à cheval est dangereux ?

Les safaris à cheval sont des activités très encadrés avec un protocole de sécurité important en ce qui concerne les cavaliers, les guides et la cavalerie.

Concernant les cavaliers, il est très important d’être objectif sur son niveau équestre et de choisir un safari qui correspond réellement à ses capacités. Un cavalier engagé sur un safari Big Five doit pouvoir réagir rapidement aux indications du guide, doit tenir en selle sur tous les terrains, à toutes les allures même très vives pour ne faire courir aucun risque à soi même et aux autres cavaliers.

Les guides équestres qui encadrent un safari à cheval sont spécialement entrainés pour connaitre les réactions des animaux sauvages et les bonnes attitudes à tenir pour les approcher.

En cas de danger, sur les safaris Big Five, les guides sont armés. Il y en a généralement un devant et un derrière qui ferme la marche.
Les chevaux eux aussi sont spécialement entrainés pour s’approcher des animaux sauvages. Ils les connaissent et les côtoient régulièrement pour éviter les réactions de surprise ou de crainte.

Cependant, il faut garder à l’esprit que les chevaux sont des animaux aux réactions parfois étonnantes et que les cavaliers doivent rester vigilants sur leur monture. La sellerie est confortable, régulièrement contrôlée pour éviter tout risque d’accident.

Un safari à cheval avec des enfants ou des non-cavaliers ?

Oui ! Vous pourrez partager cette expérience incroyable avec vos enfants et vos conjoints ou amis qui ne sont pas cavaliers.
Certains safaris sont parfaits pour les enfants, même très jeunes qui trouveront des chevaux adaptés à leur âge et à leur niveau.

Le séjour ranch et safari à cheval en Afrique du Sud est idéal pour les enfants qui seront totalement émerveillés d’approcher les animaux d’aussi près et qui pourront aussi s’amuser à d’autres activités comme le saut d’obstacle, des parcours de slalom, se baigner avec leur cheval ou même faire du trie de bétail.

Pour les non-cavaliers, des activités permettent une autre approche des animaux comme la pirogue, le bateau, le 4x4, la marche… Quelque soit l’activité les non-cavaliers ne pourront qu’apprécier les cadres enchanteurs des Lodges et campements des réserves. Certains safaris se déroulent depuis des lodges très haut de gamme en bungalow ou appartement de luxe avec jacuzzi privatif, terrasse, etc. 

Se prélasser au bord de la piscine, prendre un verre sur sa terrasse en observant le coucher du soleil sur le bush, dîner sous les étoiles… Autant de moments partagés qui font des safaris, des voyages inoubliables.

Quels animaux pourrai-je voir lors d'un safari à cheval ?

Dans la plupart des réserves vous pourrez observer toutes sortes d’antilopes, Gazelles, Impala, Oryx et Hippotragues en Namibie, Coudou, Gnous, etc.

En levant les yeux, vous ne manquerez pas d’admirer des oiseaux splendides comme le Rollier aux plumes turquoise et violettes ou le Calao au bec en forme de banane. Sans oublier ces incorrigibles singes, les babouins. Vous pourrez aussi approcher les zèbres et les girafes, inoffensifs et fascinants.

Selon les pays et le type de réserve vous pourrez aussi approcher, ou observer, certains fauves et les fameux Big Five qui sont le lion, l’éléphant, le buffle, le rhinocéros et le léopard.

Quelle est la meilleure saison pour un safari à cheval ?

Toutes les saisons sont bonnes pour participer à un safari ! Si l’on considère le Botswana, l’Afrique du Sud et la Namibie, on peut regrouper les saisons en deux périodes principales, la saison des pluies et la saison sèche.

La saison des pluies ou « saison verte » a lieu globalement de novembre à mars. Les mois de novembre et décembre sont les mois les plus chauds et humides avec de gros orages. C’est aussi la période des naissances. Les insectes et moustiques sont plus présents à cette période. Au Botswana, c’est la période où le delta est inondé avec des lumières magnifiques.

La saison sèche, de juin à septembre-octobre, est la plus haute saison. Cela correspond à l’hiver avec des températures douces, voir basses pendant la nuit. Il ne pleut pas, la végétation devient plus clairsemée et la visibilité des animaux est accrue. Lorsque la végétation et le sol sont très secs, les animaux se regroupent sur les points d’eaux, offrant ainsi une facilité d’observation.
A partir d’octobre, les températures commencent à monter (35°C) et en novembre quelques orages peuvent éclater, prémices de la saison des pluies.

L’inter-saison, avril - mai, est une période très agréable. La pluie cesse peu à peu et les températures baissent doucement (30°C en journée, 10-15°C la nuit).

icone nl

Recevez nos bons plans